vendee-arctique-message-du-bord-jour-3

Vendée Arctique : Message du bord - Jour 3

14.06.2022



Les conditions sont plus favorables à un mot du bord plus long ! Depuis le dé
part, ce ne sont pas les vacances à la mer : bien sport au début de course et maintenant, vent faible pour bien finir l’échauffement.

Ce matin j'ai pris le temps de réparer mes bricoles, malgré un échec lors de la réparation du J2. C’est le jeu de la course au large ! Il faut parfois savoir s'avouer vaincu et passer à autre chose. Je suis seul à bord et certaines manipulations demandent plusieurs paires de bras ou bien d'être dans une zone avec une mer plate. Tant pis, j'y crois, ça va tenir ! Au pire je serai simplement très haut en range avec une plus grande voile ou en bas régime avec une plus petite. 

Ce matin lorsque j'ai reçu les positions, c’était violent ! Avec ma position la plus sud-ouest de la flotte, je prends très cher en distance à la porte située au sud-est de l’Islande, par rapport à laquelle est justement calculé le classement. Mais c’est mon choix, ma stratégie depuis le départ, et quand je vois que Benj’ Dutreux n’est pas loin, en visuel sous mon vent, c’est rassurant ! Content de ne pas être tout seul dans cette situation, qui reste quand même assez désagréable… Négocier une telle dorsale reste de toute façon un bon coup de poker ! Ou la roulette russe, au choix ! 

J'ai trouvé mon équilibre à bord, entre le repos et la nutrition, je suis en forme et c'est une bonne nouvelle car vu ce qui nous attend derrière, il va falloir assurer. Il devrait sûrement y avoir de nouveau deux options jusqu'au grand nord, ça risque d’être super intéressant ! En attendant, c’est dans la molle qu’il faut bosser le plus pour avancer. Et il ne faut pas traîner sinon, une fois là-haut, ça va être la guerre !



SPONSOR