vendee-globe-jour-84

Vendée Globe - Jour 84

30.01.2021


Bam, Bim, Boum ! Et cloc, et clac ! Moi qui pensais avoir une nuit assez tranquille, la mer en a décidé autrement ! Vagues croisées et moitié de face ! Mon pauvre bateau, ce que tu prends dans les dents ! Impossible de fermer l’oeil, de trouver la bonne position pour tenir en place. Entre les mouvements brusques et les bruits du bateau, j'étais plus en stress que détendu. Je me serais bien reposé mais incapable de trouver le sommeil. Alors j’ai profité de la nuit magnifique, profité de la nature. Avec la pleine lune qui venait éclater les voiles de blanc, plus besoin de frontale sur la tronche pour voir quelque chose. 

Aux bruits de La Fabrique, on sent qu’il est temps d'arriver, que tout a beaucoup travaillé à bord, que le bateau est aussi fatigué que le marin. Et je ne lui ai pas encore annoncé la météo.... À en croire le fichier de ce matin, on n’est pas arrivés encore ! Ça s’annonce assez merdique pour la suite, je ne sais pas si je dois faire confiance aux prévisions et change de stratégie ou si je dois continuer ma route et espérer que ça passe. C’est à n’y rien comprendre. Je vais attendre le prochain fichier… Mais CHUT ! Je ne veux pas énerver La Fabrique plus que ça !

Côté course, ce n’est pas mal. J’ai réussi à tenir les copains en vitesse, c'est peut être pour ça que est autant invivable à bord ! Je crois même que j'ai collé quelques milles à Stéphane. Je ne regarde plus trop qui a repris ou perdu combien de milles, je préfère me concentrer sur ma nav’ et sur mon bateau. 

Bon, ce n’est pas tout, mais j'ai un café sur le feu et vu ce qu'il me reste de café, je ne vais pas le laisser cramer !




Image d'illustration © Pierre Bouras / La Fabrique 



OFFICIAL SPONSOR