operation-performance-avant-les-vacances

Opération performance avant les vacances

30.07.2022


Après un début de saison à flux tendu, entre mise à l’eau express de son nouveau bateau et enchaînement rapide des premières courses, le mois de juillet d’Alan Roura a enfin fait place au travail. Le jeune navigateur a en effet pu démarrer véritablement sa préparation sportive et mentale et poursuivre la prise en main de son IMOCA Hublot. Et pour être fin prêt au départ de la Route du Rhum, en automne prochain, le Suisse a décidé de ne rien laisser au hasard, en se fixant un programme d’entraînements intensif et en s’entourant d’experts en leurs domaines.

Deux jours offshore et une navigation technique par semaine. Voici l’emploi du temps type d’Alan Roura depuis son retour de la Vendée Arctique - Les Sables d’Olonne, fin juin. Des sessions d’entraînements aux objectifs aussi ciblés que variés, des phases de départ aux réglages de voiles, dans le petit temps comme dans les journées plus ventées. Un programme complet pour un mois de juillet entièrement dédié à la préparation du skipper et du bateau en vue de la Route du Rhum, course phare de la saison, qui partira en novembre. « L’objectif était de réaliser un programme de navigation intensif avant la trêve estivale, une sorte d’opération coup de poing avant les vacances, explique Allyson Mousselon, Team Manager du projet. Nous sommes particulièrement satisfaits, car chaque entraînement a été très riche en enseignements et nous avons déjà trouvé de nombreux petits secrets du bateau… » Un  travail régulier et sérieux qui porte donc ses fruits, avec un accélérateur de performance non négligeable : la présence de Sébastien Josse en tant que partenaire d’entraînement. 

La Route du Rhum en ligne de mire, le Vendée Globe avant tout 

Navigateur hors pair qui s’est illustré sur tous les supports, notamment en lMOCA ou en multicoques de toutes tailles, « Seb » Josse s’est vite révélé être un atout précieux. « Ma courbe de progression est en hausse constante depuis que nous travaillons ensemble, constate Alan. Seb  m’aide à améliorer mes performances en mer, à gagner en rapidité et en efficacité, et m’accompagne aussi à terre, d’un point de vue tactique et stratégie météo. Il m’apporte déjà énormément et j’aime sa façon de partager son expérience : il ne me dit pas comment faire mais me pousse à trouver les solutions par moi-même. C’est extrêmement formateur, je suis très heureux de pouvoir bénéficier de son expertise et de son sens du détail, celui qui fait la différence entre les grands marins et les autres. » Alan entend donc bénéficier du regard aguerri et du savoir-faire acquis avec le temps de son nouveau « consultant », dans le but d’appréhender au mieux sa nouvelle monture et d’en découvrir, plus vite, toutes les ficelles. « Alan est un bon marin, il est aussi volontaire que physique, il a un excellent bateau… il a tout pour réaliser de belles courses et je suis là pour l’aider à gagner du temps dans sa quête de performance, confirme le principal intéressé. Alan est un vrai passionné, il fait ce métier car il aime être en mer et c’est très agréable. En revanche, Hublot est un IMOCA plus complexe que ceux qu’il a connus, qui va lui demander de nouvelles exigences. Il maîtrise certaines choses et en découvre encore d’autres. C’est bien, il a le temps pour ça, car le Vendée Globe reste l’objectif principal et Alan démarre très tôt sa préparation. C’est aussi un marathonien : il aime la navigation au long cours, je peux aussi l’aider à démarrer plus vite. Mon rôle est de le mettre sur le bon chemin tout de suite, de l’accompagner dans sa progression et de l’aider à être plus efficace et plus performant. Mais sans perturber ses habitudes : je n’arrive pas avec une méthode toute faite, je tiens à respecter sa manière de faire. » Et ce qu’Alan sait faire de mieux, c’est naviguer. Reste désormais au marin de 29 ans à adapter son fonctionnement à son nouveau bateau, qui nécessite « une navigation proche de la perfection », ainsi qu’un besoin en énergie différent. Et donc une nouvelle gestion de l’effort physique pendant les manoeuvres. Alan est ainsi désormais accompagné d’une nutritionniste, s’entretient régulièrement avec sa coach mentale et poursuit sa préparation physique en variant sa pratique des sports de glisse. De quoi faire du bien au corps et à l’esprit et de partir sereinement en congés. Avant de revenir d’attaque à la rentrée ! 



SPONSOR