l-imoca-hublot-remis-a-l-eau

L’IMOCA Hublot remis à l’eau

06.04.2022


Deux grandes journées se sont enchaînées pour Alan Roura et son équipe qui dévoilaient, mardi 5 avril, leur nouvel IMOCA Hublot, avant de le remettre à l’eau ce mercredi 6 au matin, à Lorient (Bretagne, France).

40 jours, montre en main. Voilà le temps qu’il aura fallu au Hublot Sailing Team pour procéder à la transformation de son IMOCA aux couleurs de son nouveau partenaire titre. Grâce à un engagement sans faille de la part de son équipe et au travail impeccable de Filumena Marine et de l’Atelier sur mer, prestataires venus en renfort, Alan Roura a en effet eu le plaisir de lever le voile sur le design de son nouveau bateau, comme prévu, mardi 5 avril. Un moment à la forte symbolique, partagé avec nombre de curieux venus pour l’occasion, parmi lesquels on pouvait compter quelques écuries concurrentes ainsi que deux représentants du Groupe Solano - nouveau sponsor officiel du projet. « Je le trouve magnifique, s’est ému le jeune skipper. Je trouve que c’est un bateau qui a des lignes incroyables, qui est très racé, je suis heureux que nous ayons réussi à conserver son caractère tout en lui donnant une nouvelle identité. » Une franche réussite qui vient récompenser une étroite collaboration entre les équipes communication et marketing d’Alan, Hublot et l’agence designe.frtant ce nouveau look est salué par l’ensemble du milieu et par le public. « Nous nous sommes fixé le même niveau d’exigence dans notre processus de création que celle dont Hublot peut faire preuve quant à la réalisation de ses modèles, explique Nicolas Gilles, auteur de la nouvelle décoration du monocoque jaune et noir. Nous sommes heureux de nos choix graphiques et esthétiques car la précision du design a pu se vérifier lorsque le bateau s’est posé sur l’eau. Nous sommes très fiers du résultat. »

Un mois d’avril chargé 

Après de premières navigations de validation prévues la semaine prochaine, l’enjeu sera ensuite pour Alan d’optimiser son temps passé en mer et d’entamer une première phase intensive d’entraînement. « J’ai hâte de retourner naviguer, se réjouit-il. Et le calendrier du mois d'avril s’annonce chargé car je dois vite retrouver mes premières marques à bord, les améliorer encore et me qualifier pour la premières course de la saison. » Dans un mois, le 8 mai à Brest, le Genevois prendra en effet le départ de la Guyader Bermudes 1000 Race, épreuve de lancement de la saison IMOCA et première étape qualificative en vue de la Route du Rhum - dont le départ sera donné dans sept mois tout pile. Le compte à rebours est lancé ! 

PLUS DE PHOTOS





Photo © Vincent Curutchet



SPONSOR