avarie-de-foil-babord-la-piste-de-la-collision-confirmee

Avarie de foil bâbord : La piste de la collision confirmée

2 jours


Les premières analyses du foil bâbord, fortement endommagé dans la soirée du dimanche 3 mai alors que l’IMOCAHublot était engagé sur The Transat CIC, ainsi que de l’ensemble de sa structure, tendent à valider l’hypothèse d’un choc avec un objet flottant non identifié. L’heure reste cependant aux investigations plus poussées et à la remise en état du monocoque jaune et noir avant le départ de la course retour, le 29 mai prochain.

Revêtement de foil explosé, fond de coque délaminé, cloison fissurée et carène cabossée. Les premières observations effectuées au ponton de la Marina de Moonbeam Gateway par l’équipe d’Alan Roura sont sans appel : il semblerait bien que l’IMOCA Hublot ait percuté quelque chose de dur lors de sa traversée entre Lorient et New York. « Le foil est particulièrement abîmé par le dessous et la coque est enfoncée de façon assez saillante à un endroit précis, détaille le skipper. Cela laisse croire que le bateau se soit écrasé sur un objet dur, contondant, au moment de retomber dans le creux d’une vague. » En encaissant la secousse, l’appendice aurait ensuite véhiculé l’onde de choc jusqu’à sa cale d’insertion dans la coque, entraînant un mouvement de bras de levier au niveau d’une des cloisons structurelles du bateau. Résultat : une délamination partielle du fond de coque. Un moindre mal en comparaison des dégâts qu’une telle rencontre infortunée aurait pu occasionner.

New York - Vendée : J-12 ! 

Un véritable contre-la-montre débute alors outre-atlantique, où le Hublot Sailing Team ne dispose ni de son matériel, ni des contacts locaux, pour permettre à son skipper de s’aligner sur la ligne de départ de la course retour, entre New York et Les Sables d’Olonne. « Un contrôle ultra-son des deux foils est prévu, mais la forte probabilité d’une collision est finalement rassurante », a expliqué Alan Roura. Départ de la New York - Vendée : J-15 ! 



SPONSORS